INFOS FLASH

Soutenir l'Eglise catholique en faisant un don

Echos des diocèses

Au Vietnam, Noël est d'abord une fête de la paix

16 Décembre 2014

ECHOS DES DIOCESES

Consultez d'autres Echos des dioceses

antoine

Antoine Nguyen Thai Tai est originaire d'un village situé à une trentaine de kilomètres de Hanoi, au Vietnam. Il vit en Belgique depuis quelques années maintenant où il suit les cours au séminaire Notre-Dame de Namur. Actuellement en 3e année de théologie, Antoine poursuit sa formation pour devenir prêtre. Il raconte comment au Vietnam, un pays communiste et athée, on célèbre Noël. Le 25 décembre est jour de fête pour tous puisque c'est la paix qui est célébrée.
Officiellement, le 25 décembre n'est pas un jour de congé au Vietnam. Rien de bien surprenant dans un pays communiste, athée et où les catholiques sont minoritaires. Le culte des anciens y est le plus répandu. Les Vietnamiens sont encore très intéressés par tout ce qui touche au bouddhisme voire au confucianisme. Mais c'est plus là de la philosophie qu'une religion au sens strict du terme.
La nuit de Noël est pourtant très animée dans cette région d'Asie: les Vietnamiens aiment se retrouver dans la rue. Les catholiques vont à la messe, les autres envahissent les rues, les places. Un moment où tout le monde parle avec tout le monde! On se salue, on prend son temps, on partage un verre même avec ceux que l'on ne connaît pas. ''C'est la fête de la paix'' souligne Antoine Nguyen Thai Tai. Une fête qui prend de plus en plus d'importance. A un point tel que le gouvernement vietnamien examine la possibilité de déclarer le 25 décembre, jour férié.

L'avent, le temps des spectacles religieux
Dans les églises du Vietnam comme dans toutes les églises du monde, une crèche a été installée. Et c'est en procession que, la nuit de Noël, l'enfant Jésus est porté depuis l'autel jusqu'à la crèche. ''C'est très beau'' ponctue Antoine. Après la messe et le temps de convivialité qui caractérise cette fête de la paix, les catholiques se retrouvent en famille. Le repas est plus solennel que les autres jours. Un temps sera encore consacré à la lecture d'un texte biblique, à la prière. Les cadeaux? ''On offre surtout des vêtements qui sont portés pour la première fois à Noël.''
Comme pour tous les catholiques du monde, l'avent est un moment important, un moment de préparation. Les catholiques vietnamiens ont pris l'habitude de monter des spectacles puis de les jouer: des sketchs qui préparent à la nativité. Antoine Nguyen Thai Tai: ''On montre aux gens ce qu'ils vivront quelques jours plus tard.''
''Durant l'avent de nombreuses activités sont également organisées pour permettre à chacun d'aller à la rencontre de Jésus. Il est ainsi prévu de rendre visite aux malades, à tous les malades, même ceux qui ne sont pas chrétiens. Moi, c'est comme ça que j'ai nourri ma vocation.''
Cette année encore, Antoine ne sera pas auprès des siens pour fêter Noël. Il vivra les préparatifs ainsi que la veillée et le jour de Noël à Habay, sa paroisse d'insertion pastorale. Il partagera ce temps dans les familles où il est invité. Cela n'empêchera pas Antoine d'avoir une pensée admirative pour les chrétiens de son pays. ''Les prêtres ne sont pas très nombreux. Il n'y a pas beaucoup d'églises, les gens des campagnes peuvent faire deux à trois jours de marche pour assister à la messe de Noël.''

Christine Bolinne
D'autres articles sur: http:/www.diocesedenamur.be/

Consultez d'autres Echos des dioceses


.